BUSCAR POETAS (A LA IZQUIERDA):
[1] POR ORDEN ALFABÉTICO NOMBRE
[2] ARCHIVOS 1ª, 2ª, 3ª, 4ª, 5ª 6ª 7ª 8ª 9ª 10ª 11ª 12ª 13ª 14ª 15ª 16ª 17ª 18ª 19ª 20ª y 21ª BLOQUES
[3] POR PAÍSES (POETAS DE 178 PAÍSES)

SUGERENCIA: Buscar poetas antologados fácilmente:
Escribir en Google: "Nombre del poeta" + Fernando Sabido
Si está antologado, aparecerá en las primeras referencias de Google
________________________________

miércoles, 23 de mayo de 2012

7027.- LILIANE GIRAUDON



Liliane Giraudon (Francia, 1946)
Liliane Giraudon. Miembro del Comité de Redacción de la revista Action Poétique de 1977 a 1980. Co-fundadora de los "Encuentros Internacionales de Poesía Contemporánea", ha co-dirigido los tres festivales de Cogolin (Francia) del 1984 a 1986. Co-dirige la revista "Banana Split" entre otras.

Libros publicados:

Têtes ravagées : une fresque, Nîmes, France, La Répétition, 1978
Je marche ou je m’endors, Paris, Hachette/P.O.L., 1982, 151 p. (ISBN 978-2-01-008089-0)
Some postcards about C.R.J. and other cards, Marseille, France, avec Jean-Jacques Viton, Éditions Spectres familiers, 1982, livret boîte à rythmes
La Réserve, Paris, P.O.L., 1984, 154 p. (ISBN 978-2-86744-029-8)
Quel jour sommes-nous ?, Noeux-les-Mines, France, Éditions Ecbolade, 1985, avec un polaroïd de l’auteur
La Nuit, Paris, P.O.L., 1986, 80 p. (ISBN 978-2-86744-073-1)
V, La Souterraine, France, Éditions la Main courante, 1987, 6 vignettes de N. Balestrini
Divagation des chiens, Paris, P.O.L., 1988, 179 p. (ISBN 978-2-86744-123-3)
Pallaksch, Pallaksch, Paris, P.O.L., 1990, 123 p. (ISBN 978-2-86744-181-3).
- Prix Maupassant 1990
Fur, Paris, P.O.L., 1992, 106 p. (ISBN 978-2-86744-295-7)
Les animaux font toujours l’amour de la même manière, Paris, P.O.L., 1995, 119 p. (ISBN 978-2-86744-469-2)
Malmousque, Ivry-sur-Seine, France, avec Fred Deluy, Action poétique/Parcelle, 1996
Benjamin/Baudelaire/Marseille, avec Jean-Jacques Ceccarelli et P. Box, Cornaway, 1997
Parking des filles, Paris, P.O.L., 1998, 154 p. (ISBN 978-2-86744-621-4)
Anne n’est pas Suzanne, La Souterraine, France, Éditions la Main courante, 1998, 25 p. (ISBN 978-2-905280-83-1)
Poème pour la main gauche, La Souterraine, France, avec Jean-Jacques Viton, Éditions la Main courante, 1999, 15 p. (ISBN 978-2-913919-00-6)
Homobiographie, Paris, Éditions Farrago, 2000, 63 p. (ISBN 978-2-84490-024-1)
Sker, Paris, P.O.L., 2002, 138 p. (ISBN 978-2-86744-888-1)
La fiancée de Mahkno, Paris, P.O.L., 2004, 160 p. (ISBN 978-2-86744-997-0)
L’onanisme d’Hamlet, Clamart, France, Les Cahiers de la Seine, 2004, 20 p.
Carnet de nuit à Reykjavik, Marseille, France, Éditions Fidel Anthelme X, 2004
Greffe de spectres, Paris, P.O.L., 2005, 128 p. (ISBN 978-2-84682-079-0)
Les talibans n'aiment pas la fiction : carnet afghan, Paris, Éditions Inventaire-Invention, 2005, 40 p. (ISBN 978-2-914412-42-1)
Marquise vos beaux yeux, Lyon, France, avec Michelle Grangaud, Josée Lapeyrère, Anne Portugal, Éditions le Bleu du ciel, 2005, 122 p. (ISBN 978-2-915232-25-7)
Mes bien-aimé(e)s, Paris, dessins de Christophe Chemin, Éditions Inventaire-Invention, 2007, 104 p. (ISBN 978-2-914412-61-2)
La Poétesse, Paris, P.O.L., 2009, 128 p. (ISBN 978-2-84682-302-9)
Hôtel : Fictions et photographique, Paris, avec Jean-Jacques Viton, photos de Bernard Plossu, Éditions Argol, 2009 (ISBN 978-2-915978-49-0)
Vous mettrez ça sur la note, Marseille, France, avec Bernard Plasse et Jean-Jacques Viton, Éditions Diem Perdidi, 2009, 85 p. (ISBN 978-2-9534544-0-6)
Biogres. Montaigne, Montesquieu, Mauriac, Coutras/ Bordeaux, France, coéd. Permanences de la littérature/Centre François Mauriac de Malagar, 2009, 58 p. (ISBN 978-2-9535520-0-3)
A3, Ivry-sur-Seine, France, avec Fred Deluy et Jean-Jacques Viton, Action poétique, 2009, 64 p. (ISBN 978-2-85463-194-4)
L'omelette rouge, Paris, P.O.L., 2011 (ISBN 978-2-8180-1361-8)

Théâtre
ACTE Vegas, transposition de La Mouette de Tchekhov, 20103
Anthologie
Liliane Giraudon et Henri Deluy, Poésies en France depuis 1960 : 29 femmes, Paris, Éditions Stock, coll. « Versus », 1994, 265 p. (ISBN 978-2-234-04352-7)





No hacer nada
es inútil
más entre hacer y no hacer
más vale
lo inútil del hacer

"Todos sabemos
lo que es la poesía"
son las ocho
él se ha ido
qué es una sombra
reducida a lo esencial
una sombra
o bien una negación
y lo que viene después
en la medida
que esta diferencia
tiende a anularse
al final
en el desgastarse
una trenza regular
cuando penetramos
en las profundidades
del tejido nervioso
tersa rima

nivel estable
de los efectos
de propagación
y los círculos
se acumulan
en el interior
los recuerdos
más recientes
retienen
los recuerdos
más antiguos

esto
en el interior
cada vez más
lentamente
cada vez más
fuerte
cada ves más
todos sabemos
lo que es
la poesía


Traducción de Juan Diego Robledo
http://emmagunst.blogspot.com.es






HIER LA POÈTE …



Hier La Poète a pensé à
Marseille. Marseille, la ville où
elle dort. Elle se disait: « Tu dors
près d'un continent liquide
dont les berges sont solides et
les populations nomades depuis
au moins le paléolithique. » Elle
trouvait ça plutôt réconfortant.

Hier, en promenade, La Poète a
cueilli du thym et photographié
le crottin d'un cheval invisible.
Sur le Ventoux au loin, calotte
neigeuse. Une meringue dans
l'air.

[...]

Hier La Poète a perdu son
blouson rouge et fait pleurer
une femme voilée en lui parlant
du comportement violent de
son fils pendant le ramadan. La
Poète ne voulait pas faire
pleurer la mère mais le fils. Elle
se disait que s'il était si violent
c'est parce qu'il n'arrivait plus à
pleurer.

[...]

Hier elle a parlé de la poétesse
vietnamienne Hô Xuân Huong.
Son insolence. Dans son siècle.
À sa place. Près du grand lac
d'Hanoï. En plein XVIIIe siècle.
Sa crudité sexuelle enfouie sous
de simples objets (éventail,
balançoire, fruit). Comment le
fait qu'en vietnamien le verbe
« traduire » signifie aussi
« contaminer ». Ça n'intéressait
pas plus le public que la fois
précédente.

[...]

Hier La Poète a vu sur le
trottoir de l'urine fumer.
L'urine dessinait l'image exacte
de la botte italienne. Il était six
heures quarante-cinq et la nuit
était brumeuse malgré le froid
sec. La Poète a ressenti un
curieux sentiment de bonheur.
Le simple fait d'exister.

[...]

Hier elle a bu un thé superbe
appelé « Baïkal ».

[...]

Hier rêvé un petit dialogue:
« Moi si j'avais pu choisir mon
nom, j'aurais dit Carence. Pas
Clarence, non, Carence. »
« Bonjour Carence. Moi c'est
Inopinée. »

[...]

LA POETESSE
Liliane Giraudon, La Poétesse, Homobiographie,
P.O.L, 2009, pp. 19-20-22-23.